Diageo renonce à concourir pour la vodka Absolut

 |   |  312  mots
C'est une bonne nouvelle pour Pernod-Ricard. Mais aussi pour la demi-douzaine de candidats qui s'intéressent à Absolut. Le britannique Diageo a annoncé hier qu'il abandonnait la course au rachat de la célèbre vodka suédoise, mise aux enchères en janvier par sa maison mère, Vin & Sprit. Ce retrait n'est pas une surprise. Détenant déjà la première vodka la plus vendue au monde, Smirnoff, Diageo savait qu'une reprise d'Absolut (numéro deux mondial) se heurterait à de sérieux problèmes de concurrence.Tout en décidant de jeter l'éponge, le leader mondial des spiritueux s'offre un lot de consolation : il a parallèlement conclu un accord avec la famille néerlandaise Nolet pour devenir le distributeur exclusif de la vodka Ketel One, moyennant le versement de 900 millions de dollars. Objectif : faire profiter cette vodka, surtout vendue aux États-Unis, de la puissance du réseau de Diageo pour la développer en Europe et en Amérique latine.SEVERE CONCURRENCECe désistement fait bien sûr les affaires de Pernod-Ricard. Ne détenant pas de vodka dans son portefeuille, le numéro deux mondial des spiritueux, qui n'arrive pas à faire aboutir la reprise de la vodka russe Stolichnaya, a soumis une offre non engageante sur Absolut le 24 janvier. Mais il doit toujours faire face à une concurrence sévère. Sept candidats se seraient manifestés, selon la presse suédoise, parmi lesquels devraient figurer l'américain Fortune Brands et le groupe des Bermudes Bacardi. Sans oublier la solution " nationale " qui aurait les faveurs des dirigeants de Vin & Sprit et qui passerait par une vente à deux fonds détenus par la famille Wallenberg. Alors que l'on s'attend à des enchères record - le chiffre de 5 milliards d'euros est évoqué - le résultat devrait être connu au cours du premier semestre, a fait savoir Stockholm.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :