L'israélien Teva veut se diversifier

 |  | 327 mots
Les fabricants de génériques aussi sont en quête d'un nouveau modèle de développement. En dépit d'une croissance soutenue l'an dernier (+ 12 % de chiffre d'affaires à 9,4 milliards de dollars), l'israélien Teva considère désormais que les génériques ne constituent plus l'unique axe de son développement.À tel point que le numéro un mondial mise aussi sur les médicaments innovants, et en particulier dans le domaine respiratoire, les biosimilaires (les équivalents génériques des traitements biotechnologiques) ainsi que sur les produits d'automédication pour asseoir sa croissance. C'est le sens des rachats l'an dernier des sociétés Cogenesys et Bentley, respectivement spécialisées dans les biosimilaires et les inhibiteurs de la pompe à protons (molécules agissant sur les troubles digestifs). D'ici à 2012, le groupe vise 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires, dont environ 5 milliards générés par les biosimilaires, et une marge nette de 20 %. " Ce sont des objectifs ambitieux que nous ne pourrons atteindre avec les seuls génériques, compte tenu des tensions sur les prix de ces médicaments en Europe notamment ", admet Maurice Chagnaud, président de Teva France.PAYS PRIORITAIRESAu-delà d'une diversification de ses activités, le numéro un mondial des génériques cherche également à étendre sa présence géographique pour se rapprocher de ses clients. Et ce, sans exclure des opérations de croissance externe. Teva compte ainsi conforter son leadership sur le marché américain très fragmenté des génériques. En Europe, le groupe israélien a défini la France, l'Allemagne et l'Espagne comme des pays prioritaires. Un modèle de développement qui semble converger avec celui des laboratoires traditionnels, également désireux de mutualiser leurs risques. On pense, par exemple, à Pfizer qui souhaite acquérir une activité génériques ou à Novartis, qui vient tout juste de se doter d'une nouvelle activité en rachetant le spécialiste des produits ophtalmiques Alcon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :