Macif et Maif innovent avec la géosécurisation des véhicules

3 mn

Les deux groupes mutualistes niortais Macif et Maif ont présenté hier une première mondiale. Il s'agit d'un système de " géosécurisation " accessible à tous les automobilistes qui combine un appel d'urgence en cas d'accident, une assistance en cas de panne, une localisation du véhicule par satellite en cas d'accident, de vol, ou d'agression.En vente par téléphone, sur Internet et dans les agences Maif, ce service est en test auprès de 1.000 utilisateurs jusqu'en mai, puis sera commercialisé à l'ensemble des automobilistes, y compris les non-sociétaires. " Notre objectif est d'atteindre 300.000 véhicules équipés à fin 2012 ", indique Guillaume Rosewald, directeur général adjoint de la Macif. Dans un premier temps, 200 garages seront agréés pour l'installation du dispositif. Ils passeront à 2.000 à terme.Assemblé par la société Masternaut (du groupe autoroutier Sanef), le système baptisé Sygeo chez Macif et Virgile chez la Maif, consiste en un petit boîtier de commande à trois boutons et un écran tactile GPS amovible. Toute ressemblance avec un système de pay as you drive, ou tarification au kilométrage, est cependant à écarter : la Macif et la Maif y sont défavorables. " Le "pay as you drive"n'est pas justifié sur un plan technique, et n'est pas conciliable avec les libertés publiques ", résume Pascal Demurger, directeur délégué de la Maif, qui ajoute : " La Maif et la Macif ont généralisé l'assistance il y a vingt-cinq ans en créant Inter Mutuelles Assistance (IMA), elles innovent à nouveau aujourd'hui avec la géosécurisation. " Cette dernière est composée d'un bouquet de services d'assistance.UN APPEL AUTOMATIQUE EN CAS DE CHOC VIOLENTEn cas d'accident, la plate-forme téléphonique de la filiale d'assistance IMA est automatiquement appelée si le choc a été violent. Dans le cas contraire, le conducteur lui-même presse le bouton SOS du boîtier pour être en contact immédiat avec untéléconseiller qui, après l'avoir localisé par satellite, lui envoie les secours appropriés. Cet appel SOS peut également servir si l'automobiliste est témoin d'un accident.Pour Cécile Petit, la déléguée interministérielle à la Sécurité routière, ce dispositif est une avancée dans la mesure où " dix minutes gagnées pour l'arrivée des secours, c'est 50 % de survie en plus et 5 % de vies épargnées ". En cas de panne du véhicule, l'automobiliste appuie sur le bouton " assistance " pour entrer en contact avec IMA qui localise la voiture et met en oeuvre les prestations classiques (dépanneuse, taxi pour les passagers, etc.). Le troisième bouton sert à activer la mise sous surveillance du véhicule par exemple lorsqu'il reste plusieurs jours en stationnement. S'il est déplacé, la plate-forme IMA est alertée, vérifie qu'il ne s'agit pas du propriétaire puis localise la voiture et avertit la police.Le système de géosécurisation offre aussi une aide à la navigation, une alerte sonore à l'approche des zones dangereuses et des informations sur la sécurité. Son coût global s'élèvera à environ 100 euros pour l'installation, puis à 20 euros par mois. Les sociétaires Macif et Maif qui paient déjà des prestations d'assistance dans leurs contrats d'assurance auto devraient bénéficier de réductions.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.