Jeu de massacre sur les établissements irlandais

1 mn

L'Irlande, dont l'entrée en récession est désormais avérée, a enregistré mardi une baisse spectaculaire de son indice boursier. L'Iseq, qui avait connu une ouverture de séance à 4.860 points, est passé sous la barre des 4.600 points en milieu de journée, perdant plus de 5 %. C'est en grande partie aux valeurs bancaires qu'il faut attribuer cette dégringolade, puisque les trois grands établissements financiers du pays, Anglo Irish Bank, Allied Irish Bank et Bank of Ireland, ont vu hier leurs titres perdre près de 10 %. La crise immobilière pénalise profondément le pays, qui doit une grande partie de son décollage de la dernière décennie à ce secteur. L'activité s'en est fortement ressentie et le retour conjoint de l'inflation et du chômage maltraite les statistiques de la consommation. L'office des statistiques de Dublin chiffre à 5,7 % le taux de chômage en juin, et prévoit un recul du PIB de 0,4 % pour 2008. Le pays a connu un début de récession au premier semestre en perdant 1,5 % du PIB, un scénario inédit depuis 1983.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.