Les délais de paiement excessifs privent les entreprises de 22 milliards d'euros de trésorerie

 |   |  271  mots
Et si les entreprises payaient leurs fournisseurs dans les temps ? C\'est l\'idée qui a fondé le rapport remis hier au ministre de l\'économie et des finances, par l\'Observatoire des délais de paiement.D\'après ce rapport, les PME pourraient récupérer 13,4 milliards d\'euros en trésorerie si les entreprises respectaient les délais de paiement impartis. Les ETI pourraient elles aussi gagner jusqu\'à 9 milliards d\'euros de cash.En 2011, \"une entreprise sur trois présente encore des délais de paiement non-conformes\" peut-on lire dans le rapport. Plus grave, ces mauvais payeurs détiennent \"près de 58% des créances commerciales recensées dans l\'étude de la Banque de France\", ce qui fait courir un véritable risque à l\'économie française.Une moyenne en forte baisseL\'observatoire demande à ce que la loi soit respectée, à savoir un délai maximum de 60 jours calendaires depuis l\'entrée en vigueur de la loi de modernisation de l\'économie en 2009. Il faut dire que la France revient de loin. Au début des années 2000, le délai moyen était de 67 jours. En 2011, cette moyenne est passée à 53 jours.Le ministre de l\'Économie et des Finances a promis des annonces prochaines. Le rapport réclame des sanctions administratives, ou encore le paiement d\'intérêts de retard. L\'observatoire des délais de paiement a demandé au ministre d\'apporter une attention particulière aux collectivités locales jugées peu vertueuses. L\'Etat, lui, s\'est engagé à respecter un délai de 20 jours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :