Les éconolinks : la Grande-Bretagne et l'Union européenne, marque France, franc suisse, Chypre...

 |   |  506  mots
Chaque jour, La Tribune propose une liste de liens qui réunit les articles qu\'elle juge les plus pertinents sur la Toile pour éclairer l\'actualité. Londres : in or out, that is the question. Le journaliste Jean Quatremer, sur son blog Coulisses de Bruxelles, analyse les conséquences d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.La France a besoin de la City et de la Grande-Bretagne. Georges Ugueux, sur son blog Démystifier la finance, se lance dans un plaidoyer pour le maintien de la Grande-Bretagne dans l’Europe. Selon l’économiste, la Grande-Bretagne est une porte vers l’Amérique et l’Asie que la France ferait bien de soigner.Quand la Grande-Bretagne veut filer à l’anglaise. Effarouchant les chancelleries, Cameron a promis un référendum. Le philosophe Daniel Salvatore Schiffer y lit, pour Le Point, la mainmise du pouvoir économique sur l\'Union.Les milieux d’affaires anglais inquiets d’une éventuelle sortie de leur pays de l’Europe. En cas de sortie de l\'Union européenne, l\'économie anglaise risque gros, explique 20 Minutes. Sans l\'Europe, l’Angleterre fermerait la porte à de nombreux investisseurs.Les capitaux sont de retour en Europe du Sud mais attention au mirage. Les capitaux reviennent en Espagne, en Grèce, au Portugal et en Italie. Cela signe-t-il la fin de la crise de la zone euro ? Atlantico pense que non.Comment l’Europe se déchire sur le sauvetage de Chypre. Selon Le Figaro, l’Europe a mis trente mois pour s’accorder sur un sauvetage « présentable » de la Grèce. Combien de temps faudra-t-il pour tirer Chypre hors de l\'eau, un pays qui pèse 0,2 % de la monnaie commune ? Pour l’instant, cela fait sept mois, sans succès. La BCE dénonce l\'attentisme allemand. Londres et Moscou pourraient être mis à contribution.La douteuse politique de la Banque nationale suisse à l’égard de l’euro. Pour le blogueur économique Stéphane Montabert sur le site Contrepoints, la BNS a directement influé sur les taux français à court terme à cause de sa politique d’arrimage du franc suisse à l’euro. Et selon lui, ce n’est pas une bonne chose. Explications.La nouvelle \"marque France\" pour redorer l’image du pays à l’étranger. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et trois de ses collègues du gouvernement, ont lancé mercredi une mission de réflexion autour de la création d’une « Marque France ». La Croix explique les objectifs économiques de cette démarche.Insolite : comment le patron de Lehman Brothers a fait plier Blackberry (en anglais). Depuis longtemps, tous les BlackBerry étaient équipés du jeu BrickBreaker. Mais Richard S.Fuld, le patron de Lehman Brothers, était devenu tellement accro qu’il a demandé à ses services de retirer le jeu de son téléphone. Conséquences : les prochains modèles de Blackberry ne seront plus équipés du fameux jeu qui fait des ravages dans le monde de la finance, raconte le New York Times.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :