Les hausses en tout genre du 1er juillet

 |   |  282  mots
Le jeudi 1er juillet arrive avec son cortège d'augmentations... pas toutes sympathiques. Côté bonnes nouvelles, la revalorisation de 1,2 % des allocations chômage et la confirmation pour les fonctionnaires de la hausse de 0,5 % du point d'indice qui sert de base au calcul de leur salaire. Moins réjouissantes sont les hausses qui interviennent dans les transports (augmentation moyenne de 2,5 % des tarifs des trains Corail, + 3,9 % des abonnements mensuels à la RATP) ou dans le secteur de l'énergie. Les prix du gaz vont augmenter de 5 % en moyenne ce jeudi, portant la hausse à environ 15 % depuis le début de l'année. Une hausse de l'électricité est aussi attendue en août. Et pour s'éclairer, les Français ne pourront plus acheter d'ampoules à incandescence de 60 watts.Acheter une voiture neuve reviendra aussi plus cher du fait de la baisse de la prime à la casse. Fixée à 700 euros pour tout véhicule acheté avant le 30 juin, elle tombe à 500 euros. Le prix du timbre aussi augmente aussi ce jeudi, + 2 centimes à 58 centimes pour les lettres de moins de 20 grammes. Si écrire coûtera plus cher, téléphoner de l'étranger depuis son portable sera meilleur marché. Le tarif maximum pour passer un appel en itinérance depuis l'étranger est ramené à 0,39 euro hors TVA la minute, contre 0,43 euro jusqu'ici. Pour recevoir un appel, il tombe de 0,19 à 0,15 euro.Outre les traditionnelles augmentations de la mi-année, ce 1er juillet marque l'entrée en vigueur de certaines dispositions administratives. Ainsi, les sanctions pour les entreprises de plus de 20 salariés qui n'emploient aucune personne handicapée et n'ont engagé aucune action en ce sens sont multipliées par trois, passant à environ 13.000 euros par personne manquante. A. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :