Son programme

Défendre la compétitivité des entreprises et renforcer la place du Medef à l'international sont les deux piliers du programme de Laurence Parisot pour les trois années à venir. Après avoir promu une « économie de l'offre » au cours de son premier mandat, la fille et petite-fille d'industriels veut « faire de la pédagogie pour que la compétitivité ne soit pas comprise comme un synonyme de réduction des coûts », a-t-elle indiqué le 17 mai dans son discours devant le conseil exécutif du Medef. Concrètement, elle entend montrer qu'on peut « enrichir » la compétitivité, mais aussi qu'« il n'y a pas de progrès social sans compétitivit頻. Par ailleurs, Laurence Parisot persiste et signe quant aux préoccupations sociétales du Medef, qu'elle entend poursuivre. Pour elle, « les entreprises doivent être sensibles, s'intéresser aux intérêts des citoyens », explique son entourage.Enfin, comme l'avait fait - sans succès - Ernest-Antoine Seillière au début de son premier mandat, la présidente du Medef est également décidée à remettre sur la table pour le début de 2011 le dossier de la réforme de l'assurance-maladie. Elle souhaiterait une remise à plat du financement ainsi qu'une mise en concurrence des prestataires de santé. P. C. et I. M.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.