Les cinq premières banques britanniques appliqueront les pri...

 |   |  474  mots
Les cinq premières banques britanniques appliqueront les principes du G20Selon le ministre des Finances, Alistair Darling, les banques HSBC, Barclays, Lloyds, Royal Bank of Scotland et Standard Chartered (les principales du Royaume-Uni, dont deux d'entre elles ont bénéficié de l'aide du gouvernement) appliqueront sans réserve dès le 1er janvier prochain l'encadrement des rémunérations défini par le G20 de Pittsburgh. Dans un communiqué commun, ces dernières relèvent que, « dans une entreprise concurrentielle et internationale, il est normal de faire en sorte que le personnel soit récompensé de manière appropriée et concurrentielle pour ses performances durables et de long terme ». « Nous travaillerons avec la FSA [l'autorité des marchés financiers britanniques] pour l'adoption de ces réformes, en remarquant que toutes les nations du G20 se sont également engagées à les mettre en ?uvre pour assurer un jeu égal », notent les banques. Les fonds d'investissement ont levé 80 % de capitaux en moins au premier semestreLes levées de fonds ont atteint leur plus bas niveau depuis cinq ans, à 1,041 milliard d'euros, en recul de 80 % par rapport à 2008. L'industrie souffre du retrait des investisseurs institutionnels et des banques, qui n'ont engagé que 350 millions d'euros au premier semestre, contre 5 milliards l'an passé. 60 % des montants levés proviennent des investisseurs privés. Le capital-risque reste en forte croissance (+ 27 %) en montants investis (358 millions d'euros), et le nombre d'opérations en capital-développement est resté stable (427).Les produits dérivés de Nyse Liffe résistentLes volumes traités sur l'ensemble des produits dérivés (contrats futures et options) de Nyse Liffe, la filiale produits dérivés de Nyse-Euronext, n'ont baissé que de 1 % sur les huit premiers mois de l'année 2009 en dépit de marchés difficiles et de volumes record en 2008. Nyse Liffe fait état d'une progression de 7 % au deuxième trimestre. Les options sur actions affichent même une hausse de 49 % du fait du rapatriement d'une partie des transactions traitées de gré à gré avant la crise vers le marché réglementé de Nyse Liffe.La part du dollar dans les réserves de change au plus bas depuis la naissance de l'euroLa part du dollar dans les réserves de change des banques centrales a reculé de 65 % au premier trimestre à 62,8 % sur les trois mois terminés à fin juin, selon les derniers chiffres du FMI. C'est le plus faible pourcentage depuis la naissance de l'euro, qui a été le principal bénéficiaire de ce repli. La part de l'euro est passée de 25,9 % à 27,5 %, celle de la livre sterling progressant de 4 % à 4,3 % et celle du yen de 2,9 % à 3,1 %.Crédit Agricolegricole va sortir des paradis fiscauxLe directeur général, Georges Pauget, a déclaré hier que de la Banque verte se retirera des paradis fiscaux en 2010. Crédit Agricolegricole fermera ses filiales aux Bahamas et à Panama.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :