Entendu sur BFM Business

 |   |  82  mots
« Le secrétariat général d'un parti demande beaucoup d'altruisme, d'abnégation et d'ouverture d'esprit, Jean-François Copé est loin d'avoir fait ses preuves [...]Pour diriger l'UMP avec Nicolas Sarkozy comme président de la république, il faut être soit comme Patrick Devedjian et savoir s'effacer, soit comme Xavier Bertrand et avoir une empathie qui amplifie celle du président de la république ; mais en aucun cas être un futur successeur du président à quelque date que ce soit. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :