FLASH INFOS

 |   |  281  mots
Selon des sources diplomatiques citées par les agences de presse, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, défend l'idée d'un gouvernement économique de la zone euro. Le Flamand défendrait l'idée « non plus d'un forum, mais d'un gouvernement au niveau des chefs d'État et de gouvernement des pays membres de l'Union économique et monétaire ». Ce « gouvernement » pourrait s'appuyer sur le secrétariat de la présidence de l'Union européenne. Un groupe de travail dirigé par Herman Van Rompuy travaille actuellement à une réforme de la zone euro et ses conclusions pourraient donner lieu à un accord lors du prochain sommet de l'UE le 17 juin.Les positions de Paris, qui défend l'idée d'un gouvernement économique plus intégré au sein de la zone euro, semblent donc actuellement en position de force. Lundi, le président de la BCE, Jean-Claude Trichet avait déjà estimé que l'union monétaire avait besoin d'une union budgétaire. Ce mercredi, le quotidien allemand « Handelsblatt » présentait Nicolas Sarkozy comme « le président de l'Europe ». Reste à connaître la réponse de Berlin. En février, Angela Merkel avait accepté l'idée d'un gouvernement économique, mais uniquement au niveau des 27 membres de l'UE. Si l'Allemagne a fait elle-même des propositions pour renforcer la vertu budgétaire des 16 pays de la zone euro et empêcher toute dérive budgétaire, elle craint que tout gouvernement de l'union monétaire ne nuise à l'indépendance de la BCE. Or le sujet est actuellement très sensible outre-Rhin où l'on critique fortement la décision de la BCE de racheter les obligations d'État grecques. Romaric Godin, à francfort

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :