La Banque de France vote en faveur des assureurs crédit

Le modèle des trois grandes agences est en cause car elles sont sujettes à des conflits d'intérêts.La voie se dégage pour les assureurs-crédit. Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, pousse à ce que ces derniers développent une activité de notation d'entreprises afin de concurrencer les trois grandes agences (Standard & Poor's, Moody's et Fitch), très critiquées depuis le début de la crise financière. Les assureurs-crédit ont « l'expertise et l'expérience requise » pour réaliser leurs propres notations et « pourraient facilement conquérir le march頻 a-t-il déclaré dans un entretien au quotidien allemand « Handelsblatt ». Depuis trois ans, les trois grandes agences sont sous le feux des critiques pour ne pas avoir su voir venir la crise sur le marché du crédit. Leur modèle propre est en cause car elles sont sujettes à des conflits d'intérêts. Les agences de notations sont rémunérées par les entreprises qu'elles notent. En France, l'assureur-crédit Coface va lancer d'ici la fin de l'année son activité de notation et en fait son fer de lance. « Notre activité de notation sera payée par les investisseurs et non par les entreprises elle-même, il n'y aura donc pas de conflits d'intérêt » explique son directeur général Jérôme Cazes. Pour prouver la pertinence de son modèle, il ajoute que « si nous commettons une erreur de notation, nous perdons de l'argent sur le risque que nous assurons alors que les agences de notation ne sont pas touchées ». Les déclarations de Christian Noyer sont une bénédiction pour les assureurs crédit qui y voient un blanc-seing pour décrocher les agréments nécessaires. En acceptant d'utiliser leurs notations, les autorités de régulation leur permettraient aussi d'acquérir d'emblée une crédibilité essentielle pour démarrer leur nouveau métier.M. Pe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.