Assurances : 15 millions de devis réalisés via Internet

Comme chaque année, l'Observatoire de l'e-Assurance recueille les données relatives au marché de l'assurance en ligne à destination des particuliers. Le trafic, sur les sites d'assurance a de nouveau augmenté, de 23 % entre 2008 et 2009. Outre le comparateur Assurland (qui est, rappelons-le, à l'initiative de l'étude), on retrouve les mutuelles les plus connues telles que la Maaf, la Maif ou la Macif.Sur l'ensemble des sites d'assurance, l'Observatoire recense 12,5 millions de visiteurs mensuels, un chiffre qui a doublé en l'espace de trois ans ; quant au nombre de devis effectués en ligne, il a progressé de 15 %, à 14,8 millions sur l'année. Les sites des assureurs ont augmenté leur audience de 21 % en un an, contre 28 % pour les comparateurs (Assurland, Hyperassur, Kelassur, etc.). Les contrats automobiles restent les premiers consultés, suivis des complémentaires santé, des multirisques habitation et des contrats moto. L'assurance emprunteur, qui sera réellement libéralisée avec l'entrée en vigueur de la loi Lagarde, est encore loin derrière, bien qu'elle permette de réaliser de substantielles économies sur son crédit immobilier. Le devis en ligne incitateurReste qu'une récente étude de Forrester Research (voir « La Tribune » du 6 mai 2010 montrait que moins de 1 % des Français utilisaient le Web pour souscrire un contrat. L'Observatoire constate le même phénomène : la souscription en ligne à l'aide de sa carte bancaire reste marginale, avec à peine 100.000 contrats vendus (malgré une progression de 40 % sur un an). En revanche, plus d'un million de contrats ont été souscrits à partir d'un devis réalisé sur Internet (+ 23 % par rapport à l'année précédente). Très attachés à la présence d'un interlocuteur, les Français comparent, voire choisissent en ligne, mais concrétisent par téléphone, courrier, ou via une agence. Les devis en ligne et l'information sur les produits sont d'ailleurs largement dominants dans les fonctions utilisées par les internautes recherchant un contrat.La réticence des Français pour le tout Internet n'est pas la seule explication. Pour des raisons juridiques, mais aussi pour ne pas froisser leurs réseaux, les compagnies d'assurance n'autorisent pas la souscription en ligne de toutes leurs assurances. Seule la garantie « accidents de la vie » est proposée par plus de 60 % des compagnies.Un phénomène nouveau a tout de même été relevé par cette étude : les assurés pilotent de plus en plus leur contrat via le Web. Désormais, 14,2 % des actes de gestion sont réalisés en ligne, contre 9,6 % en 2008. Les habitudes prises pour la gestion des comptes bancaires s'étendent donc petit à petit à l'assurance.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.