L'équipementier Valeo cède son activité "mécanismes d'accès" aux véhicules à un japonais

 |   |  411  mots
L\'équipementier automobile français Valeo a annoncé ce  vendredi avoir signé le contrat de vente au japonais U-Shin de son activité \"mécanismes d\'accès\", qui comprend notamment sa marque emblématique Neiman, sur la base d\'une valorisation de 223 millions d\'euros. Le groupe avait annoncé en juin son intention de céder cette activité à l\'entreprise nipponne, sans indiquer de montant. \"Ce projet de cession s\'inscrit dans la stratégie de Valeo visant à se focaliser sur la réduction des émissions de CO2 et l\'accélération de sa croissance en Asie et dans les pays émergents\", a expliqué le fabricant de composants pour l\'automobile dans un communiqué.580 millions de chiffre d\'affairesCette branche regroupe verrous, antivols de direction, poignées et serrures, et devrait générer en 2012 un chiffre d\'affaires de 580 millions d\'euros, contre 620 millions d\'euros l\'an dernier. Valeo Mécanismes d\'Accès, qui dispose d\'une forte implantation en Europe et en Amérique du sud, emploie 4.500 personnes sur douze sites industriels. Selon Valeo, cette acquisition fera de U-Shin \"un leader mondial avec une présence de premier plan en Asie, en Europe et en Amérique du sud et un portefeuille de clients diversifié\".Marge opérationnelle prévue comme en 2011L\'équipementier automobile français a lui-même enregistré un chiffre d\'affaires en hausse de 7% au troisième trimestre à 2,8 milliards d\'euros. Sur neuf mois, Valeo  progresse de 11% à 8,8 milliards d\'euros. Sur cette base, Valeo a confirmé début octobre qu\'il visait une marge opérationnelle pour 2012 \"du même ordre de grandeur que celle réalisée sur l\'année 2011\". L\'an dernier, celle-ci se montait à 704 millions d\'euros, soit 6,5% du chiffre d\'affaires.Redéploiement sur l\'Asie Sur les neuf premiers mois de l\'année, le fabricant de composants, qui ne réalise plus que 20% de son chiffre d\'affaires en France, poursuit son redéploiement vers l\'Asie. La part des clients asiatiques augmente et représente désormais 29% du chiffre d\'affaires première monte (ventes directes aux constructeurs), contre 23% sur la même période de 2011. La part des asiatiques est désormais au niveau de celle des clients allemands. Le chiffre d \'affaires avec l\'Asie a crû de 14%. L\'Asie et les pays émergents en général absorbent 54% du chiffre d\'affaires première monte du groupe, contre 50% en 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :