ArcelorMittal se félicite d'un "bon accord" pour Florange

 |   |  200  mots
\"Il est positif que nous soyons parvenus à un accord sur l\'avenir de nos activités à Florange. Dans le cadre de l\'environnement économique actuel, il s\'agit d\'un bon accord.\" Tels ont été les mots d’Henri Blaffart, le patron de la branche aciers plats d’ArcelorMittal en Europe, concernant le compromis trouvé avec le gouvernement sur le site mosellan. Dans un communiqué, le géant de la sidérurgie a confirmé les propos de Jean-Marc Ayrault vendredi soir. Le groupe investira ainsi 180 millions d’euros sur cinq ans sur la seule partie transformation du site \"afin de consolider et de renforcer la position de l\'aval de Florange en tant que fournisseur d\'acier à haute valeur ajoutée\".Quid d’Ulcos ?De même, \"pour traiter les conséquences sociales de ce projet, ArcelorMittal ne mettra pas en œuvre de plan social et un accord sera négocié avec les organisations syndicales sur la base du volontariat\", poursuit le groupe, confirmant là aussi les déclarations du gouvernement.Toutefois, ArcelorMittal est resté muet ne mentionne pas le projet européen Ulcos, sur lequel le gouvernement s\'appuie pour espérer maintenir allumés les haut-fourneaux proprement dits.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :