Sodiaal reprend Entremont mais pourrait céder Yoplait

Fin d'un long suspense. Après des mois de négociations, Sodiaal a enfin mis la main sur les fromages, beurres et sérums d'Entremont Alliance. Et la coopérative agricole aurait bien négocié face à la CNP d'Albert Frère. Selon le Figaro.fr, qui révélait l'information jeudi, « les créanciers d'Entremont abandonneront environ 70 millions d'euros de créances et convertiront un montant équivalant en obligations remboursables en actions (ORA) à horizon de dix ans. La CNP recevra elle aussi l'équivalent de 15 millions d'euros d'ORA, en plus d'un chèque de 10 millions ». Le ministre de l'agriculture, Bruno Lemaire, doit être satisfait, lui qui n'a pas ménagé sa peine pour faciliter les négociations avec la coopérative et écarter Lactalis, un temps candidat. En pleine crise rampante du lait, il voulait éviter de désorganiser la collecte à l'ouest de la France, ce qui aurait créé des remous. Le nouveau groupe réalisera 4 milliards de chiffre d'affaires, sera le quatrième pôle de collecte européen (5 milliards de litres de lait) et rassemblera quelques 15.000 producteurs. Mais Entremont ne fera pas l'économie d'une profonde réorganisation. « C'est une utopie de croire que l'entreprise peut fonctionner comme aujourd'hui », souffle une source proche. «Arbitrage »Surtout, ce rachat qui va coûter au bas mot 600 millions d'euros (dont 300 millions de dettes) à Sodiaal pose désormais la question de Yoplait, détenu à 50/50 avec PAI. Le fonds ne cache pas sa volonté de se séparer de la marque de yaourt. Et Sodiaal n'a plus les moyens de racheter sa part. « Lorsque l'on a une belle maison à la campagne et que l'on se paie en plus une villa sur la mer, il faut faire des arbitrages », explique-t-on dans l'entourage de Sodiaal. Lactalis rappelle qu'il a toujours été intéressé par Yoplait. Mais Nestlé ou un groupe étranger pourrait aussi saliver. Sophie Lécluse
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.