Flash infos

 |   |  299  mots
Jeu de chaises musicales entre grands commis de l'État actionnaire. Après deux mois de suspense, c'est finalement Jean-Yves Gilet, 54 ans, qui prend la direction générale du Fonds stratégique d'investissement (FSI), le fameux «?fonds souverain à la française?». Cet X-Mines, ancien d'Usinor et dernièrement vice-président exécutif d'ArcelorMittal, remplacera ainsi Gilles Michel, l'ancien de Saint-Gobain qui a décidé début juin, après tout juste 18 mois à la tête du FSI, de repartir dans le privé pour conduire les destinées d'Imerys. À Bercy, Christine Lagarde a salué «?la désignation d'un industriel expérimenté qui saura poursuivre et accroître l'action du FSI en faveur de l'économie française?». Quant au directeur général de la Caisse des dépôts, Augustin de Romanet, qui préside le conseil d'administration du FSI, il s'est dit «?sûr que Jean-Yves Gilet saura amplifier encore le soutien apporté par le FSI aux entreprises, priorité stratégique du groupe Caisse des dépôts?».Autre candidat pressenti au FSI, le président d'Altadis, Jean- Dominique Comolli, 62 ans, a quant à lui été nommé par le gouvernement à la tête de l'Agence des participations de l'État (APE) en remplacement du directeur général, Bruno Bézard. Nommé «?commissaire des participations de l'État?» dans le cadre d'une «?évolution majeure du rôle de l'APE?», selon le communiqué du Conseil des ministres, cet ancien des cabinets de Laurent Fabius et Michel Charasse rapportera «?directement à la ministre?» de l'Économie. Un signe de plus que l'État entend désormais «?mettre au premier plan la vision industrielle du pilotage de ses participations et affirmer ainsi, pour les entreprises concernées, une stratégie de développement industriel et économique claire de long terme?». B. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :