La Chine n'aura pas raison de Toyota en 2012

 |   |  335  mots
Le constructeur d\'automobiles japonais Toyota a légèrement relevé lundi sa prévision de bénéfice net 2012-2013, à 780 milliards de yens (7,8 milliards d\'euros).Un bon premier semestreLes résultats du premier semestre ont notamment participé à donner du baume au coeur au nippon. Entre avril et septembre, période qui correspond au premier semestre de son exercice, le numéro un japonais a multiplié par près de sept son bénéfice net, à 548,3 milliards de yens (5,5 milliards d\'euros), grâce à un fort rebond de ses ventes entravées l\'an passé par les conséquences du séisme du 11 mars 2011 dans le nord-est du Japon.La Chine, seule épine dans le piedSeule épine dans le pied pour Toyota, la Chine, qui devrait lui faire rater la barre des 10 millions de véhicules produits cette année. Ce à cause de ventes en deçà des prévisions, suite la surenchère nationaliste qui fait rage entre les deux pays.Des usines à l\'arrêtToyota a dû stopper sa production la semaine dernière, pour au moins une semaine, sur son site de Tianjin, une gigantesque usine qui emploie près de 13.000 personnes et assure la majorité de la production du groupe dans le pays, soit 500.000 véhicules l\'an passé. Toyota avait baissé le rythme de production de ses usines chinoises ces dernières semaines, comme ses concurrents Nissan et Honda. L\'usine française de Valenciennes a dû débrayer elle aussi.200 millions de véhicules produitsMalgré ces quelques points noirs dans le parcours du géant, Toyota, qui fêtait samedi ses 75 ans d\'existence, avait annoncé avoir produit plus de 200 millions de véhicules depuis sa création en 1937. La firme de Toyoda City a par ailleurs regagné cette année sa place de premier constructeur mondial, qu\'elle avait perdu en 2011 suite au séisme qui a secoué l\'archipel à la faveur de General Motors et de Volkswagen. ______>>> DIAPORAMA Toyota, 75 ans pour devenir le constructeur numéro 1 mondial

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :