Les marques de distributeurs sur la table des fêtes

 |   |  245  mots
Des marrons glacés Auchan, du saumon Carrefour, une bûche Picard... les consommateurs de l'Hexagone n'ont plus aucun scrupule à mettre les marques de distributeurs (MDD) sur leur table de Noël. Elles représentent 45 % des achats de nourriture, contre 33 % pour les marques nationales et 22 % pour celles du hard discount. Elles grimpent même à 53 % chez les 25-34 ans. « Il y a quelques années encore, les Français voulaient avoir des marques prestigieuses sur leur table de Noël. Désormais, ils sont décomplexés par rapport aux produits de MDD, aux promotions et au hard discount », estime Stéphane Rimbeuf, associé chez Deloitte. Carrefour l'a bien compris et propose parmi les 250 références de sa gamme Carrefour Sélection des repas de Noël surgelés en partenariat avec le chef Alain Senderens.En revanche, le budget alimentaire est bien moins rogné que celui des cadeaux, car foie gras, saumon ou même champagne sont des produits de luxe accessible comparés à l'iPad ou au foulard de grande marque. Ainsi, 58 % des sondés dans l'étude prévoient de dépenser autant qu'en 2009 en douceurs sucrées, salées ou effervescentes et 16 % pensent dépenser plus, contre 13 % au plus fort de la crise l'année dernière. Rien à voir avec des pays comme la Grèce ou l'Irlande, où les consommateurs frappés par les politiques de restriction budgétaire, sont respectivement 56 % et 43 % à réduire leur budget alimentaire pour les fêtes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :