Double peine pour les assurés

 |   |  196  mots
La peine est double pour les Français. Non seulement, le montant des cotisations d'assurance augmente mais en plus la part non remboursée des dépenses de santé (le « reste à charge ») ne cesse de croître. La société de conseil Jalma montre en effet dans son « panorama 2011 » que la part de la santé (assurance + paiements directs) a crû de 50 % dans le budget des ménages entre 2001 et 2009. Un couple non cadre avec deux enfants consacrait l'an dernier 8 % de son revenu à sa santé dont 5,6 % à sa complémentaire santé (contre 3,4% en 2001). Et un couple retraité dépensait 11,6 % de son revenu pour sa santé en 2009 dont 7,6 % pour son assurance (contre 4,8 % en 2001). La tendance se poursuit : la majoration des tarifs d'assurance santé est de 6,2 % en 2010 selon le dernier indice des prix d'Assurland. Elle ne faiblira pas en 2011. Maaf et MMA ont annoncé +5 %, et même la Mutuelle Générale de l'Education Nationale (MGEN) s'est résolue à la hausse, invoquant la nécessité de répercuter «la nouvelle taxe sur les contrats d'assurance solidaires et responsables (de 3,5 %, Ndlr) et les déremboursements de soins et de médicaments». Elle a annoncé vendredi une majoration de 3,7% pour l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :