LA VALEUR À SUIVREAcheter.louer.fr en perte de vitesseRien ...

 |   |  293  mots
LA VALEUR À SUIVREAcheter.louer.fr en perte de vitesseRien ne va plus chez Acheter-Louer.fr. Le site de petites annonces immobilières avait opéré un beau redressement boursier sur la deuxième partie de 2009. Mais depuis le début de 2010, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour cette filiale d'Adomos, prestataire de services immobiliers lui aussi coté sur Alternext.A commencer par l'echec de son augmentation de capital de un million d'euros, opération qui devait servir à financer le développement commercial du site et renforcer sa structure financière. De fait, l'appel au marché n'a été souscrit qu'à hauteur de 75 % et principalement par Adomos qui détient dorénavant 58,5 % du groupe. ManagementDu coup, le patron de la société de services a décidé de renforcer son droit de regard sur sa filiale. Pour se faire, il a demandé que, lors de la prochaine assemblée de Acheter-Louer.fr, soit présentée une résolution en vue de modifier les règles de management. Objectif : mise en place d'un dirigeant unique avec conseil d'administration. Fabrice Rosset, actuel numéro un d'Adomos aura donc un pouvoir élargi. Arnaud Devriendt qui présidait Acheter-Louer.fr jusqu'à présent a manifesté le souhait de se consacrer à d'autres activités en dehors du groupe. Acheter-Louer.fr a, certes, subi de plein fouet les conséquences d'une raréfaction des transactions immobilières l'an passé. Et d'une rude concurrence. L'autre site coté, Seloger.com, se porte pour sa part bien mieux avec un titre qui gagne 23 % en Bourse depuis le 1er janvier quand celui d'Acheter-Louer.fr perd 43 %. Les analystes d'UBS ont même récemment révisé à la hausse leurs perspectives de résultats sur seloger.com au vu des chiffres trimestriels publiés. P. B.-B.? 2,17 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :