L'assurance auto plus de deux fois plus chère en Italie qu'en France

 |   |  466  mots
Le tarif moyen d'une assurance auto s'élève à 407 euros par an en Italie contre 172 euros en France, 222 euros en Allemagne et 229 euros en Espagne, selon le rapport annuel de l'autorité de contrôle du secteur de l'assurance italien (ISVAP). Le niveau des primes payées par les assurés pour leur véhicule a progressé globalement de 17,9% en Italie alors que l'augmentation a été de 7,1% en moyenne en Europe entre 2002 et 2009, a précisé le président de l'Isvap, Giancarlo Giannini.Jusqu'à 7000 euros de prime« Dans certaines zones du sud, on voit des primes, en particulier pour les jeunes et les personnes venant d'avoir leur permis, extrêmement élevées, jusqu'à plus de 7.000 euros pour assurer une voiture de moyenne cylindrée », a ajouté Giancardo Gianni.Des accidents trop fréquentsPour l'association italienne regroupant les compagnies d'assurance (Ania), les assurances auto sont chères en Italie car « les coûts supportés par les compagnies d'assurance sont anormaux, les plus hauts d'Europe » et la fréquence des sinistres est très élevée, 8,6% en 2009 contre 4,4% en France.L'Ania dénonce la législation italienne « qui permet de considérer (des blessures) comme de micro-invalidités permanentes alors qu'elles ne sont pas considérées comme telles dans toute l'Europe ». Les assureurs jugent également que la lutte contre les fraudes est insuffisante.L'effet bonus et la pression de la concurrenceLes faibles prix en France s'expliquent par un double phénomène : l'effet du coefficient du bonus lié à l'amélioration de la sinistralité et la forte pression concurrentielle. Selon une étude interne de l'assureur mutualiste MMA (lire « La Tribune » du 6 novembre 2009), la prime moyenne en assurance auto de particuliers a baissé de 20 %, en dix ans, malgré l'accroissement des garanties comme l'assistance 0 kilomètre ou l'indemnisation en valeur à neuf après un sinistre. En conséquence, le chiffre d'affaires du marché de l'assurance auto s'est contracté de 6 % (hors inflation) pendant la même période. Or dans le même temps le parc automobile français a augmenté de 15 %.Retour de la hausse des prix en FranceLes tarifs d'assurance auto sont néanmoins repartis à la hausse en 2010 en France. Quelques exemples : +3% en moyenne à la Macif (1% à 4% selon les régions, le conducteur, etc); + 2% à la Matmut; +3,5% chez Allianz ou +1, 2% à la GMF. Après une baisse cumulée de 17% depuis 2003, les assureurs ont réagi à une hausse des accidents dûs notamment aux intempéries (grêle, neige, verglas) et aux tempêtes mais aussi à une hausse des coûts des réparations qu'il s'agisse des pièces détachées, du montant de la main d'oeuvre et des frais de peinture. Les augmentations de tarifs restent cependant modestes. A ce rythme, il faudra des années avant que les assurances auto françaises rattrapent le niveau des assurances auto italiennes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :