Les vélos Mobiky seront fabriqués en France

 |   |  300  mots
Pascal Baisnée a repris en 2009 la société Mobiky, en redressement judiciaire, à la barre du tribunal de commerce. Avant de déposer le bilan, cette société de 8 salariés qui sous-traitait sa production en Chine, avait conçu et breveté un modèle de vélo au système de pliage « révolutionnaire ». Convaincu par « l'ingéniosité » de ce vélo très compact que l'on plie avant de le faire rouler, Pascal Baisnée a entrepris la relance de Mobiky - désormais Mobiky-Tech - avec un «process industriel 100 % français ».Cet entrepreneur de la Manche a en effet rapatrié la production de la Chine vers la Normandie où il vient d'investir 1 million d'euros dans un nouvel outil de production, situé dans les anciens dépôts du transporteur Noyon à Saint-Lô. Dans la foulée, Pascal Baisnée a transféré le siège social de Mobiky-Tech de Caen (Calvados) à Coutances (Manche).Mieux, l'entrepreneur est en train de bâtir un « pôle de compétences » avec les PME-PMI locales, notamment celles qui maîtrisent les technologies de la « mécano-soudure ». Les composants essentiels du vélo, le moulage des pièces maîtresses de son cadre, l'usinage et la finition de ses pièces brutes, les soudures de haute précision seront désormais réalisés dans la Manche, explique Pascal Baisnée. La PME qui vise la fabrication « d'articles de haute qualité », mise aussi sur un « service après-vente efficace ».La gamme de vélos Mobiky a déjà été enrichie de six nouveaux modèles, dont deux à assistance électrique, pour un prix allant de 690 à 1.500 euros. Et un poids de 13 kg. La PME table sur 45 à 50 recrutements pour l'année 2011 : des ouvriers qualifiés, des ingénieurs, des chercheurs et des commerciaux. Claire Garnier, à Rouen

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :