La rivalité fait rage entre HP et Cisco

 |   |  569  mots
formatiqueHP vient défier Cisco sur son c?ur de métier. Fidèle à sa stratégie visant à couvrir l'ensemble des besoins des entreprises, le géant de l'informatique a dévoilé hier une offre de rachat de 2,7 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) sur le spécialiste des équipements de réseaux 3Com. Cette opération fait monter d'un cran sa rivalité avec Cisco. Ce dernier s'était en effet récemment diversifié dans les serveurs avec l'espoir de bousculer la domination de son rival sur le marché des infrastructures informatiques. L'offre d'HP, qui représente une prime de 39 % sur le cours de clôture de la veille, a été approuvée par les conseils d'administration des deux entreprises. Le rachat de 3Com donnera à HP une gamme complète de produits de réseau, et en particulier les commutateurs de c?ur de réseau, un segment dont il était absent. Mais, face à Cisco, HP devra revitaliser 3Com. Ce dernier, qui avait connu un âge d'or dans les années 1990, se relève d'une période difficile. Son chiffre d'affaires de 1,3 milliard de dollars l'an dernier, a été réduit de moitié en dix ans, et il est aujourd'hui 30 fois moins élevé que celui de Cisco. Les deux acteurs HP et 3Com détiendront ensemble, selon Gartner, une part de marché mondial proche de 10 % en valeur, sur les équipements de réseaux, contre plus de 70 % pour Cisco. Après plusieurs exercices déficitaires consécutifs, 3Com est toutefois redevenu profitable l'an dernier, avec 147 millions de dollars de bénéfices.série d'opérationsSon rachat par HP n'est que la dernière d'une série d'opérations qui redessine le paysage de l'informatique. Les entreprises rationalisent et (ou) externalisent de plus en plus leurs systèmes d'information au sein de centres de données optimisés grâce aux technologies de virtualisation (qui permettent des économies en faisant tourner plusieurs applications sur un même serveur). Les grands acteurs du marché, qui se concentraient auparavant sur une expertise, tentent de bâtir des offres intégrant matériel, logiciels et services. Sous l'impulsion de Mark Hurd, arrivé à sa tête en 2005, HP a étoffé son portefeuille à coup de rachats, avec l'objectif de fournir un guichet unique aux entreprises. Sa plus spectaculaire acquisition fut celle, en 2008, du groupe de service informatique EDS, pour 13 milliards de dollars. Croulant sous le cash, et à l'étroit sur son marché historique d'équipements de réseaux, Cisco s'est agressivement lancé sur le marché des infrastructures, identifiant nommément HP comme son principal rival. L'an dernier, Cisco a dévoilé une gamme de serveurs et a récemment mis au point avec les leaders mondiaux du stockage EMC et de la virtualisation VMWare une offre conjointe ciblant le marché des centres de données. Le rachat du fabricant de serveurs Sun par le numéro un mondial des logiciels d'entreprise Oracle n'attend lui que le feu vert des autorités européennes. Le constructeur informatique Dell vient pour sa part de racheter le spécialiste américain du service Perot Systems.Parallèlement à cette annonce, HP a publié des résultats préliminaires supérieurs aux attentes pour son quatrième trimestre fiscal et a légèrement relevé ses objectifs 2010. nLes grands acteurs du marché, qui se concentraient sur une expertise, tentent de bâtir des offres intégrant matériel, logiciels et services.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :