Renault n'aura plus son mot à dire sur l'avenir des poids-lourds Renault Trucks... et de ses 14.000 salariés

 |   |  482  mots
trong>Renault se désengage complètement de ses camions Renault Trucks, propriété à 100% de AB Volvo.  Le groupe français a \"initié ce jour la cession de l\'intégralité des actions de AB Volvo qu\'il détenait encore et qui représentent (aujourd\'hui) 6,5% du capital et 17,2% des droits de vote de AB Volvo. A l\'issue de cette opération, Renault ne détiendra plus aucune participation dans AB Volvo\", affirme un communiqué publié après Bourse ce mercredi. Cette cession \"achèvera la sortie du capital de AB Volvo amorcée le 6 octobre 2010, lorsque Renault avait cédé la totalité de ses actions B qui représentaient à l\'époque 14,9% du capital social et 3,8% des droits de vote de AB Volvo\". Au prix du marché mercredi soir, cette vente devrait rapporter 13 milliards de couronnes suédoises, soit 1,5 milliard d\'euros environ, selon un calcul de l\'AFP. Le produit de cette cession servira \"à la poursuite du désendettement du groupe Renault; aux investissements décidés dans le cadre du plan, notamment en France; aux investissements internationaux stratégiques, notamment en Russie et en Chine\", assure le constructeur.Une vieille activitéAu-delà de l\'opération financière, cette cession est symbolique. En 2001, Renault avait vendu ses poids-lourds au groupe scandinave en échange d\'une prise de participation. Louis Schweitzer, alors PDG du groupe français, avait absolument tenu à être le premier actionnaire de AB Volvo (avec 21,7% du capital et 21,3% des droits de vote au périmètre d\'octobre 2010) , notamment pour avoir un droit de regard sur la façon dont le suédois allait gérer les... actifs français. Une participation, qui avait évité une trop lourde restructuration chez Renault Trucks, comme Louis Schweitzer nous l\'avait alors avoué. Or, désormais, Renault n\'aura plus son mot à dire sur son ancienne activité, issue de la fusion en 1978 des camions Saviem et Berliet, deux marques françaises historiques.Réorganisation totaleLe 1er janvier, Olof Persson, nouveau président du groupe suédois Volvo AB  -a donné un coup de pied dans la fourmilière en décrétant la réorganisation de l\'ensemble du groupe. Cette réorganisation remet à plat tous les organigrammes de Renault Trucks, qui perd totalement son autonomie. Quatorze mille salariés sont concernés. La nouvelle organisation impulsée par Göteborg, entraîne en effet un fort bouleversement. Le grand principe directeur est que le groupe passe d\'une segmentation par marque à une structuration commerciale par aire géographique. Les quatre marques commercialisées par Volvo AB (Mack, Volvo, Renault et UD) dépendent donc, hiérarchiquement, des directions des trois aires géographiques : l\'Amérique, la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et l\'Asie. Signe du malaise au sein de Renault Trucks: la firme a vu le départ de deux patrons en un an!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :