Nissan renoue avec les bénéfices

 |   |  341  mots
Nissan voit à nouveau la vie en vert, à l'instar de nombre de ses compatriotes japonais. Le troisième constructeur automobile de l'archipel a annoncé ce mercredi avoir enregistré un bénéfice net de 42,4 milliards de yens (320 millions d'euros) sur son exercice fiscal 2009-20010, clos au 31 mars, après avoir essuyé des pertes de 233,7 milliards de yens (1,97 milliard d'euros) un an auparavant. Son résultat opérationnel s'est élevé à 311,6 milliards de yens (2,6 milliards d'euros). Le grand allié japonais de Renault, qui affiche une baisse de son chiffre d'affaires de 10,9 % à 7.517 milliards de yens (57,3 milliards d'euros), a vendu au total 3,515 millions de véhicules (+ 3 %). Le groupe dirigé par Carlos Ghosn a notamment bénéficié d'un fort regain d'activité en Chine (+ 38,7 %), devenu le premier marché automobile mondial, tandis que l'Amérique du Nord et l'Europe restaient en repli (respectivement ? 5,8 % et ? 2,4 %). « Nous savons que le pire est derrière nous, et notre plan d'action vise à émerger complètement de la crise pendant l'exercice en cours et d'engager un nouveau plan pour le moyen terme sur l'exercice 2011 », a indiqué Carlos Ghosn mercredi lors d'une conférence de presse. Nissan, qui prévoit d'écouler 3,8 millions d'unités (+ 8 %) lors du prochain exercice, s'attend à afficher un chiffre d'affaires de 8.200 milliards de yens (69,42 milliards d'euros) et table sur un bénéfice opérationnel de 350 milliards de yens (2,9 milliards d'euros). 10 nouveaux modèlesDans un environnement qui continue d'être « volatile et incertain », l'exercice fiscal 2010 sera important. 10 nouveaux modèles seront lancés parmi lesquels la fameuse « Leaf », une voiture « zéro-émission », qui sera d'abord commercialisée aux états-Unis et au Japon, puis en 2011 en Chine. Selon le PDG du constructeur, 13.000 commandes auraient déjà été passées au Japon, aux Etats-Unis et en Europe. D'ici à 2012, Nissan veut se donner les moyens de pouvoir produire 500.000 voitures électriques par an. Absent des modèles hybrides, mais fervent défenseur du véhicule électrique, Carlos Ghosn pense que 10 % des voitures vendues dans le monde d'ici à 2020 seront « zéro-émission ». I. S.texte d'exergue habillé et appliquersur-lignage exerguecolfineGeris ia vitatam sil habeffremO

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :