Restauration  : accord sur les salaires

 |   |  162  mots
Grâce à la tenue de réunions durant le week-end, les organisations patronales ? sauf l'UMIH et le GNC ? de la restauration et les syndicats (CFTC, FO, CGT, CFDT et la CFE-CGC), représentant les 800.000 salariés du secteur, sont finalement parvenus à un accord salarial. Le texte sera signé ce mardi. La revalorisation moyenne de la grille des salaires est fixée à 6 %, deux jours fériés sont ajoutés et une mutuelle est mise en place pour l'ensemble des salariés. De plus, le principal point d'achoppement des discussions, une « prime TVA », a été acté. Elle représentera 2 % du salaire brut annuel, plafonnée à 500 euros. Tous les salariés présents depuis quatre mois minimum dans une entreprise de restauration pourront y prétendre. Ces négociations salariales étaient le deuxième volet des engagements des restaurateurs, en échange de la baisse de TVA. Le premier volet, la baisse des prix de vente, n'a pas eu les effets escomptés. H. D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :