Cinquième séance de hausse pour Paris

 |   |  405  mots
Et de cinq ! La Bourse de Paris a signé mardi une nouvelle séance dans le vert, confortant son rebond engrangé lors des quatre journées précédentes. Le CAC 40 a ainsi clôturé sur un nouveau gain de 0,98 % à 3.661,51 points. Si les prises de bénéfices ont prévalu en début de séance après l'abaissement de la note de la Grèce par Moody's, l'annonce du succès d'une émission d'obligations de 5,2 milliards d'euros de l'Espagne a permis au marché de se retourner à la hausse. En plein procès KervielEcartant, de fait, la mauvaise nouvelle venue de la dégradation de la confiance des investisseurs allemands (indice Zew). La tendance haussière a ensuite été encouragée par de bonnes statistiques américaines et par l'évolution positive des marchés à Wall Street. La cote parisienne a notamment été portée par les valeurs financières. Poids lourd de l'indice, Société Généralecute; Générale a caracolé en tête du CAC 40 (+3,87 % à 36,40 euros). Le marché a salué les ambitions de la banque rouge et noire qui a dévoilé son plan stratégique à 2015, en plein procès Kerviel. Le groupe donne comme objectif financier un résultat net d'environ 6 milliards d'euros, en renforçant son modèle de banque universelle. Dans son sillage, BNP Paribas a grimpé de 3,68 % à 49,25 euros. STMicroelectronics a également réalisé une belle performance (+ 3,22 % à 7,21 euros) sur fond de perspectives positives pour le secteur des semi-conducteurs. Egalement dans le vert, Vivendi a pris 1,83 % à 17,85 euros et Lagardèrerave;re 1,26% à 28,20 euros. Selon une étude de PricewaterhouseCoopers, l'industrie des médias et des loisirs devrait retrouver une croissance positive après une année de déclin en 2009 (- 3 %). L'activité mondiale devrait croître de 5 % par an sur la période 2010-2014 pour atteindre 1.690 milliards de dollars. Quelques valeurs ont terminé dans le rouge, notamment parmi les représentantes du secteur défensif. L'Oréalcute;al a ainsi cédé 1,02 % à 79,73 euros, signant le plus fort repli du CAC 40, et Air Liquide a perdu 0,4 % à 85,16 euros, victime d'un abaissement de recommandation de Nomura. Peugeot (- 0,34 % à 22,12 euros) a pour sa part été sanctionné après avoir vu ses ventes baisser de 4,8 % le mois dernier en Europe (sur un marché global en baisse de 9,3 %). A l'inverse, son concurrent Renault affiche des ventes en hausse de 6,8%. Une performance saluée par le marché avec un bond du titre de 1,83% à 32,02 euros. Blandine Hénault+ 0,98 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :