Sarkozy s'est expliqué : l'audit de ses arguments

 |   |  163  mots
Récession, déficits publics, Sécurité sociale, taxe carbone, banques? dans une interview fleuve accordée hier au « Figaro », Nicolas Sarkozy explique et justifie longuement sa politique. Son fil conducteur ? La France est « de tous les pays industrialisés celui qui a le moins souffert de la crise », notamment grâce à sa politique économique. Mieux : les différents plans (pour l'automobile, la banque, la relance) ont été « imités dans le monde entier », affirme le chef de l'État. S'agissant de l'environnement, « nous allons entraîner le monde entier à prendre des engagements », estime Nicolas Sarkozy, qui ne doute pas d'obtenir la taxe carbone aux frontières de l'Europe. Lui qui fustigeait l'attitude des banques trouve aujourd'hui qu'elles « ont répondu à nos attentes et deviennent exemplaires ». « La Tribune » fait l'audit, point par point, de cet argumentaire. Conclusion : c'est vrai, la France résiste plutôt mieux à la crise, mais le bilan de ses finances publiques est moins flatteur. Pages 2-3 et éditorial page 8

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :