pour un choix rapide du candidat de 2012

 |   |  118  mots
Un livre fin 2009, des apparitions médiatiques plus fréquentes, une série de colloques sur le « contrat de l'après-crise » sont autant de signes que François Hollande se prépare sérieusement à concourir dans la primaire pour la désignation du candidat socialiste à la présidentielle de 2012. Tout en occupant le terrain, le député de Corrèze milite pour un choix rapide, d'ici début 2011, de celui ou celle qui affrontera Nicolas Sarkozy. Martine Aubry, tout juste légitimée à la tête du parti que l'ex-premier secrétaire lui a laissé en novembre 2008, souhaite donner plus de temps au temps. Tout comme Dominique Strauss-Kahn, en réserve des affaires françaises à Washington. H. F.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :