l'Hôtel des Arts

 |   |  327  mots
À sa droite, le musée Thyssen-Bornemisza. À sa gauche, le musée d'art moderne et contemporain Reina Sofia. Face à lui, le Prado. Niché au coeur du Paseo del Arte, l'hôtel Urban s'impose comme l'escale madrilène indispensable à tout amateur d'art. D'autant que ce cinq-étoiles grand luxe ultra design abrite un musée d'art égyptien ancien, une collection d'art asiatique et un ensemble d'oeuvres primitives débarquées de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Tels ces deux totems qui tirent la langue aux fumeurs du patio.De l'art à tous les étages, donc. Rien d'étonnant à cela. Car l'Urban scelle les amours d'un égyptologue - Jordi Clos - et d'une hôtelière dont la famille a fondé la chaîne Derby Hotels Collection (Villa Real à Madrid ou le Claris à Barcelone). Il y a cinq ans, le couple décide de se lancer dans une nouvelle aventure à même de fédérer leurs passions. Ils font appel aux architectes catalans Carles Basso et Mariano Martitegui et optent pour un éclectisme architectural digne du XIXe siècle. De multiples détails rappellent ainsi l'amour de Jordi Clos pour la mer. À commencer par l'enveloppe du bâtiment en acier, semblable à la proue d'un bateau. Les 101 chambres en bois sombre, éclairées d'un mobilier aux lignes épurées, sont toutes égayées par des statuettes ou des tableaux venus d'Asie.L'Urban se révèle aussi plein de vie. Artistes et hommes politiques se donnent rendez-vous sur la terrasse qui offre une vue imprenable sur les toits aux tuiles ocres de la ville. Les plus chanceux obtiennent une réservation au « Cielo de Urban », le restaurant estival de l'hôtel face à la piscine, où seuls une douzaine de convives peuvent dîner des meilleurs produits du pays. Et l'on se dit qu'on aurait bien aimé emprunter l'un des colliers égyptiens en perles datant de 2.600 ans av. J.-C., exposé dans les sous-sols de l'hôtel, pour faire honneur à cette table. Y. Y. à Madrid

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :