Renault s'implante en Indonésie, poursuivant une "intercontinentalisation" réussie

 |   |  414  mots
trong>Renault est en difficulté sur le marché européen. Mais le constructeur français poursuit  obstinément sa stratégie - réussie - d\'intercontinentalisation. Le groupe automobile français annonce ce mercredi son implantation en Indonésie, pour assembler dans un premier temps son modèle fétiche, le 4x4 Duster à bas coûts. Il a signé un accord avec le groupe local Indomobil. Le Duster, modèle le plus vendu de la gamme Renault aujourd\'hui, et « best seller » dans plusieurs pays comme la Russie ou le Brésil, devrait être suivi d\'autres véhicules à partir de 2015. On évoque la future introduction du monospace à bas prix Lodgy, le marché indonésien étant particulièrement friand de ce genre de véhicules.Un marché en plein boomLa société indonésienne Indomobil va développer un réseau de points de ventes, avec l\'objectif d\'avoir 45 concessions d\'ici à 2016. Elle travaille déjà avec Nissan, l\'allié japonais de Renault. Le marché indonésien a bondi d\'un quart en 2012, pour atteindre le nombre record d\'1,1 million d\'unités. Il a connu un mois de juillet 2013 record. Le marché est dominé par Toyota (50% de part de marché avec sa filiale Daihatsu). Nissan en détient un peu plus de 6%. Les japonais en occupent ensemble 90% environ.Une forte présence hors d\'EuropeRenault a une forte présence hors d\'Europe. Il a noué dès 1999 une alliance stratégique avec le japonais Nissan, dont il détient 43% des parts. Il a racheté ensuite le roumain Dacia et les activités automobiles de Samsung en Corée. Il détient en outre 25% du premier constructeur russe Avtovaz (Lada) dont il est en train de prendre progressivement le contrôle. Grâce à sa gamme « Entry » vendue sous le label Dacia en Europe et Renault presque partout ailleurs, il gagne du terrain en Russie, où, indépendamment d\'Avtovaz, il est le numéro deux du marché devant les marques coréennes.Décollage en IndeIl occupe aussi de solides positions en Amérique du sud et sur le pourtour méditerranéen, tout en montant en puissance en Inde avec l\'aide de Nissan. Il n\'y a qu\'aux Etats-Unis et en Chine que Renault n\'est pas présent. De grosses lacunes, mais, dans ces deux pays, son allié nippon est très bien placé. Renault vend déjà 50% de ses véhicules hors du Vieux continent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :