repères

Les trois concurrents ont saisi les tribunauxUne partie de la bataille pour, ou plutôt contre, la 4e licence de téléphonie mobile se joue devant les tribunaux. Orange, Vivendi (maison mère de SFR) et Bouygues Telecom ont porté plainte : le premier auprès de la Commission européenne, les deux autres devant le conseil d'État (photo). Leur principal grief : le prix ? 240 millions d'euros ? que doit payer Free pour pouvoir lancer son service de téléphonie mobile 3G. Eux ont dû débourser 619 millions d'euros chacun. Les trois opérateurs estiment, par ailleurs, que les obligations inscrites dans la licence, comme l'accord d'itinérance avec le nouvel acteur ou le partage des sites pour installer des antennes, constituent des avantages excessifs. Au mieux, ces recours pourraient être jugés en 2010 et permettre aux plaignants de percevoir des dédommagements de l'État français. En revanche, l'attribution de la licence à Free Mobile ne peut être remise en cause.Quatre opérateurs aussi en Allemagne et en Grande-BretagneAvec trois opérateurs de réseau de téléphonie mobile, la France faisait figure de curiosité par rapport aux deux autres grands marchés d'Europe, la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Outre-Manche, cinq opérateurs de réseau, sans compter plusieurs MVNO, se disputent le marché. Si elle aboutit, la fusion entre Orange UK et T-Mobile UK ferait disparaître un concurrent. En Allemagne, le marché est composé de quatre groupes de télécoms, dont trois contrôlés par des opérateurs non allemands. Les États-Unis comptent pour leur part trois grands opérateurs nationaux mais aussi toute une série d'acteurs régionaux ou locaux. En Espagne, quatre opérateurs mobiles cohabitent, mais le dernier arrivé Yoigo peine à exister. Comme « 3 » en Italie, face à TIM, Vodafone et Wind. Ce qui fait dire à certains observateurs que le quatrième entrant est difficilement viable sur un marché mature.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.