Pas si rentable ?

 |   |  237  mots
Il peut être tentant d'investir à crédit dans une station de ski en imaginant pouvoir louer son appartement pour faire face aux échéances du prêt. Mais la démarche est téméraire. D'abord parce que les locations saisonnières par définition ne représentent que quelques semaines par an. Entre les vacances scolaires d'hiver et la période allant du 14 juillet au 15 août pour les stations fréquentées en été, le potentiel locatif ne dépasse pas une quinzaine de semaines dans le meilleur des cas et sans doute plus raisonnablement une dizaine. Et à des prix très variables selon les périodes.dépendant de la neigeEnsuite parce que le marché locatif est très dépendant de l'enneigement. « Les réservations se font de plus en plus tardivement et en fonction de la neige. Ce qui évidemment impacte grandement le taux d'occupation des locations », explique Arturo Moreno, directeur des expertises du Crédit Foncier pour la région Midi-Pyrénées.Enfin parce que, avec leur essor des dernières années, il existe désormais une vive concurrence des résidences de tourisme.En fait, la location permet éventuellement de couvrir les charges, de copropriété essentiellement, les impôts fonciers, voire les menus travaux que les propriétaires sont inévitablement amenés à faire régulièrement. Mais pas vraiment davantage. A. d. B. Mettre en locatio

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :