Pékin durcit le contrôle des prêts aux collectivités locales

Chaque jour apporte son lot de nouvelles mesures dans la lutte contre la spéculation immobilière et la distribution de crédits en Chine. Mardi, le coup est parti de l'autorité chinoise de régulation bancaire et vise de nouveau les prêts consentis aux collectivités locales. Selon certaines sources interrogées par l'agence Reuters, cette autorité aurait demandé aux banques de dégrader les prêts octroyés aux exécutifs locaux, si ceux-ci ne sont garantis que par des recettes fiscales." Les prêts qui ne sont garantis par aucun collatéral seront également dégradés et tomberont progressivement dans la catégorie « mention spéciale » qui oblige les banques à accroître leurs provisions sur ces créances ", ont indiqué des analystes.Le 11 avril déjà, l'autorité avait pris pour cible ce type de prêts. Liu MingKang, le patron de la commission de régulation, avait exigé que les banques passent en revue les crédits qui avaient été octroyés aux collectivités locales « projet par projet ». Le résultat de ce passage au crible devrait d'ailleurs être connu d'ici la fin juin. Selon certains chercheurs, les véhicules spéciaux de financement mis en place par les collectivités locales ont emprunté plus de 10.000 milliards de dollars (7.400 milliards d'euros) pour financer des projets qui, pour la plupart ont peu de chances d'être rentables. Les banques courent donc le risque de n'être jamais remboursées.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.