1 million de coffrets cadeaux seront offerts à Noël

 |   |  460  mots
À Noël cette année, vous avez toutes les chances de retrouver un coffret cadeau au pied de votre sapin. Les Français vont acheter environ 1 million de ces boîtes contenant un choix de loisirs thématiques pour les fêtes. Sept ans après la création de ce nouveau marché, 3 millions d'exemplaires seront vendus cette année. Les deux majors du secteur ont actuellement la tête sous l'eau. « Nous réalisons 50 % de nos ventes sur les deux derniers mois de l'année », explique le cofondateur de Wonderbox, James Blouzard.C'est sur cette période des fêtes que va donc se jouer la forte croissance espérée en 2010 par le numéro deux du secteur : + 40 % de ses ventes, à 75 à 80 millions d'euros. Smartbox, qui revendique une part de marché de 60 %, enregistre une vente sur trois en fin d'année. Son directeur général, Axel Bernia, estime que désormais « le coffret cadeau est devenu une véritable façon de consommer du loisir et d'offrir une expérience. Il est de moins en moins le cadeau facile, choisi lorsque l'on n'a pas d'idée ». Toutefois, il estime que le marché commence à atteindre sa maturité. En outre, la croissance, qui connaissait un rythme à deux chiffres depuis des années, devrait se ralentir en 2010. D'autant que les Français ont déclaré avoir l'intention de dépenser moins cette année à Noël.La rapide croissance du secteur avait d'ailleurs entraîné des problèmes de qualité, notamment de disponibilités lorsque les destinataires voulaient utiliser leurs cadeaux. Les deux majors du secteur affirment que ces reproches appartiennent à l'histoire ancienne, grâce à la création de centrales de réservation. Les deux groupes revendiquent actuellement des taux de satisfaction de l'ordre de 95 %.ConcentrationLe marché tend désormais à se concentrer. « L'accès aux réseaux de distribution représente une véritable barrière à l'entrée », constate James Blouzard. Les plus gros revendeurs de coffrets cadeaux sont les chaînes de produits culturels, principalement la Fnac, ainsi que la grande distribution, tout particulièrement Carrefour et Leclerc. Discuter avec des revendeurs de cette taille n'est pas à la portée des nombreuses petites structures, qui se sont lancées ces dernières années sur ce créneau porteur.Les deux majors du secteur sont déjà passés à l'étape suivante : ils veulent dupliquer leur succès à l'international. Smarbox réalise désormais 50 % de ses ventes hors de France. La société est présente dans 20 pays d'Europe et elle démarre aux États-Unis, Japon, Brésil et Australie. Wonderbox déclare de son côté qu'elle n'hésitera pas à faire des acquisitions pour accélérer son implantation en Allemagne, Italie, Espagne et Pologne. Héléna Dupuy

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :