Bénéteau livre ses premières maisons en bois

 |   |  412  mots
Ce début d'année marque une étape importante pour le groupe Bénéteau;néteau. Sa filiale BH, dédiée à la fabrication de maisons à ossature bois, va livrer ses premières productions aux Herbiers, commune du nord-est du département de la Vendée. Ces T3 (livrés raccordés et installés à partir de 950 euros hors taxe du mètres carrés soit 64.500 euros) et T4 s'inscrivent dans un programme de logements sociaux développé par la Samo, filiale de la Caisse des dépôts et consignations. « Nous avons travaillé sur ce projet sans idée préconçue du marché, assure Aymeric Duthoit, directeur général de la division habitat du groupe Bénéteau;néteau. Le logement social nous permet d'atteindre une dimension industrielle. » Pour 9 millions d'euros, une usine a ouvert en septembre dernier à la Chaize-le-Vicomte, d'une capacité de production d'environ de 600 maisons par an qui pourra doubler en fonction de la demande.performance énergétiqueCes maisons à ossature bois répondent aux attentes des bailleurs sociaux en matière de performance énergétique. L'approche écologique réside d'abord dans le matériau. « Le bois provient de forêts certifiées FSC ou PEFC, garantissant qu'il est issu de forêts gérées durablement », argumente Aymeric Duthoit. « Les maisons construites s'inscrivent dans la réglementation thermique 2005. Le label de base est la THPE, « très haute performance énergétique. » Le BBC, « bâtiment basse consommation », est en option, en réponse à la demande de certains bailleurs sociaux.BH met aussi en avant la rapidité d'exécution que permet l'industrialisation de son process de fabrication. Sur le site de production, l'intervention des différents corps de métiers est très coordonnée. À partir d'avril, quatre jours suffiront pour produire une maison T4 dont les quatre modules seront ensuite acheminés par camion puis assemblés en cinq jours.nautisme et habitatAprès les Herbiers, BH doit prochainement livrer 18 logements à La Teste-de-Buch en Gironde. D'autres appels sont en cours dans le Maine-et-Loire et BH envisage d'intervenir dans d'autres régions, ce qui implique la construction de nouveaux sites de production afin d'optimiser la livraison. Bénéteau;néteau ne donne pas de chiffres mais l'ambition est bien réelle. Actuellement, les 660 millions d'euros de chiffre d'affaires du groupe sont à 75 % issus de la division nautisme. Sans calendrier précis, l'objectif est de parvenir à équilibrer les deux activités, nautisme et habitat. Denis Kerdraon, à Nante

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :