en bref

 |   |  234  mots
À l'issue d'un appel d'offres, le ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo a sélectionné vendredi 32 unités de cogénération alimentées à partir de biomasse. Ces projets, d'une puissance totale supérieure à 250 MW, bénéficieront d'un tarif préférentiel d'achat de l'électricité de 45 centimes d'euro par kWh en moyenne. Ils représentent un investissement d'environ 750 millions d'euros. Hors biocarburants, la biomasse représente plus du tiers du potentiel de développement des énergies renouvelables en France à l'horizon 2020.Le fabricant de tissus techniques et le fabricant de fibres polyester, qui viennent de renouveler leur partenariat, vont lancer la Repreve 100, fibre issue à 100 % du recyclage de bouteilles en plastique. En quatre ans, Polartec a fait passer sa production de tissus recyclés de 1 % à 30 %.Vergnet, le spécialiste de l'éolien en zones fortement ventées, insulaires ou démunies d'infrastructures (dit éolien « Farwind »), a annoncé vendredi avoir remporté un contrat de 24 millions d'euros pour la construction de la première ferme éolienne en Algérie auprès de la Compagnie de l'engineering de l'électricité et du gaz (Ceeg), filiale du groupe public de l'électricité et du gaz Sonelgaz. D'une capacité de 10 MW, cette ferme sera construite à Adrar, dans le Sud algérien, et devra être opérationnelle en 2012.Retrouvez dans la rubrique Green Business nos articles « Les valeurs solaires chutent en Bourse » et « Biomasse : le marché européen en forte croissance ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :