Fullsix mise sur ses nouveaux services et sur les réseaux sociaux pour doubler de taille

Internet a « déclenché une nouvelle façon de communiquer pour les agences de publicité qui sont passées du monologue au dialogue avec le client consommateur », explique Stéphane Amis, nommé président de l'agence de communication en ligne indépendante Fullsix en France, il y a tout juste deux mois. Et il voit grand : il compte doubler le chiffre d'affaires de l'agence en trois ans. Devenu incontournable en dix ans, Internet passe aujourd'hui en phase 2 : une « révolution totale avec un numérique qui impacte tout et notamment le comportement d'achat », estime-t-il dans un entretien à « La Tribune ». « L'annonceur se doit d'être présent là où se trouve le consommateur, donc sur Internet, sur les réseaux sociaux comme Facebook ; des lieux où il vient se renseigner sur son futur achat », poursuit Anne Browaeys, directrice générale de Fullsix France. Déferlante numériqueCréée il y a presque quinze ans, l'agence, qui emploie 900 salariés dont près de la moitié dans l'Hexagone, table sur un chiffre d'affaires de 79 millions d'euros en 2010 contre 65 millions un an plus tôt. En un an, le taux de marge qui mesure la rentabilité de l'entreprise, est passé de 9 % à 13 %. Elle compte parmi ses gros clients SFR, Renault, LCL, le PMU ou encore le Club Med. Pour mener à bien sa mission, Stéphane Amis, ancien numéro un des agences numériques Digitas France et Duke-Razorfish (Publicis) propose à ses clients, actuels et futurs, une palette de services plus larges car adaptée à la déferlante du numérique marquée en ce moment par les réseaux sociaux, les smartphones type iPhone et les nouvelles tablettes numériques comme l'iPad. Autre source de croissance : les acquisitions à l'instar du rachat de l'agence numérique britannique Grand Union en avril dernier. Et le fonds Cognetas qui contrôle depuis deux ans 80 % de l'agence (les 20 % étant entre les mains des dirigeants) suit les dirigeants dans cette stratégie, affirme Stéphane Amis. Fullsix, qui rassemble 17 agences, est présent en France, Grande-Bretagne et aussi en Espagne, au Portugal, en Allemagne et aux États-Unis. En France, la croissance du chiffre d'affaires proviendra pour les deux tiers des nouvelles offres proposées aux clients et pour un tiers du gain de nouveaux annonceurs. En revanche, à l'étranger, l'agence compte dégager de la croissance essentiellement en attirant de nouveaux clients. Sandrine Bajo

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.