Cyberguerre : la Corée du Sud essuie une nouvelle vague d'attaques informatiques

 |   |  266  mots
La Corée du Sud a été victime d\'une nouvelle vague de cyberattaques mardi, a annoncé le ministère des Sciences. \"Une cyber-attaque par des pirates non identifiés a entraîné la fermeture de plusieurs sites, dont celui de la Maison Bleue\", le nom du palais présidentiel, a indiqué le ministère dans un communiqué.Ces attaques ont été revendiquées par un groupe se réclamant du groupe des Anonymous. Etrangement, les messages de revendications font l\'éloge du régime Nord-coréen de Kim Jong-Un. Sur leur compte Twitter, les Anonymous ont néanmoins démenti être les commanditaires de cette attaque. Ils ont même annoncé l\'attaque de plusieurs sites d\'informations nord-coréens ce mardi.La Corée du Nord a l\'avantage...En mars dernier déjà, la Corée du Sud avait essuyé une série d\'attaques informatiques, non-revendiquées. Les autorités n\'avaient pas accusé le régime de Pyongyang ne disposant pas assez de preuves et par crainte d\'une dangereuse escalade. Plusieurs chaînes de télévisions avaient alors été visées ainsi que deux réseaux bancaires. L\'hypothèse d\'une cyberguerre entre les deux Corées inquiète les spécialistes. D\'un côté, le Sud est l\'un des pays les plus connectés au monde, ce qui le rend très vulnérable. Tandis que le Nord réserve internet à une petite élite, et est donc beaucoup moins exposé. Pour aller plus loin :>> Les deux Corée sont-elles au bord d\'une cyberguerre ? 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :