« Devenir l'acteur européen de référence sur la gestion d'actifs »

 |  | 470 mots
Lecture 2 min.
Le 1er janvier 2010, Crédit Agricolegricole Asset Management et Société Généralecute; Générale Asset Management disparaîtront pour laisser place à Amundi, nom du pôle commun de gestion d'actifs du Crédit Agricolegricole et Société Généralecute; Générale, détenu à 75 % par la Banque verte. Cet ensemble affiche aujourd'hui 650 milliards d'euros d'encours, 50 millions de clients particuliers et 3.000 institutionnels répartis dans plus de 30 pays.Pourquoi Amundi ?Il fallait un nouveau nom à la fois pour assurer une neutralité vis-à-vis des réseaux partenaires et pour marquer le lancement d'un nouveau projet commun. Amundi, qui associe les initiales de l'asset management et la racine latine de monde, souligne la volonté d'ouverture de la nouvelle entité : ouverture vers le développement international, ouverture vers d'autres partenaires souhaitant rejoindre notre plate-forme.Quelle est votre ambition ?Notre ambition, qui ne se résume pas à la taille et à la rentabilité, est d'être l'acteur européen de référence sur la gestion d'actifs. Quatre facteurs clés permettront d'y arriver. Tout d'abord, fournir des solutions d'épargne simples, performantes et transparentes à nos réseaux partenaires et aux institutionnels. À ces derniers, une approche « multiboutiques » sera proposée non pas à travers le rachat de sociétés de gestion mais en développant nos expertises internes. Ensuite, la relation clients suivra deux principes : la proximité et l'engagement dans la durée. L'efficacité de l'organisation d'Amundi sur le plan financier, grâce aux talents individuels et collectifs de nos équipes, sera aussi un atout. Enfin, nous renforcerons dans nos politiques d'investissement la prise en compte des critères de développement durable, d'utilité sociale en plus des critères financiers habituels.Où en est le rapprochement entre Caam et Sgam ?Le planning annoncé est totalement respecté. D'ici la fin de l'année, le business plan sera défini, l'organisation et les principes managériaux précisés. Amundi, sous réserve de l'avis de la Commission européenne, sera opérationnelle le 1er janvier 2010. Je tiens enfin à souligner que, durant cette période de rapprochement, l'activité commerciale et les résultats financiers se sont maintenus à un niveau très satisfaisant grâce à la forte mobilisation des équipes de Sgam et de Caam.Qu'en est-il du volet social ?Tout rapprochement entraîne mécaniquement des synergies. Dans le cadre de notre projet, environ 50 % d'entre elles seront réalisées sur les coûts informatiques. Le projet de développement devrait absorber une grande partie des redondances au travers de créations de postes (dans les équipes commerciales, à la direction des risques, etc.). Enfin, je rappelle que nous nous sommes engagés à ce qu'il n'y ait aucun départ contraint. propos recueillis par Thierry Serrouyayves Perrier, président-directeur général de Caam Group et futur dg d'AmundiYves Perrier : « Une volonté d'ouverture. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :