Google lutte contre la "googlelisation" de sa marque

 |   |  254  mots
\"Merci de ne pas utiliser le mot \'ingooglable\'\". Ce mot ne fait désormais plus partie de la liste des néologismes du Conseil suédois de la langue. Suite aux demandes du géant du Net américain, il a dû l\'en retirer.Car ingooglable - \"ogooglebar\" (en suédois) - avait rejoint, en décembre, la liste des néologismes acceptables en suédois. Avec lui, une quarantaine d\'autres entrées comme \"zlatanera\" (\"zlataner\", d\'après le footballeur Zlatan Ibrahimovic qui domine les terrains) ou \"Tintingate\" (la polémique sur le racisme dans \"Tintin au Congo\").Ce néologisme décrié par Google est défini par le Conseil comme quelque chose \"qu\'il n\'est pas possible de trouver sur internet avec un moteur de recherche\".\"Ni le temps ni l\'envie\"Depuis décembre, \"l\'entreprise Google s\'est efforcée d\'influencer le Conseil de la langue dans sa gestion du mot\", a expliqué dans un communiqué cette institution dépendant du ministère de la Culture. Google cherchait ainsi à faire insérer une mention légale rappelant que la marque était protégée.\"Nous n\'avons ni le temps ni l\'envie de nous engager dans le processus que Google tente de lancer. Nous ne voulons pas non plus faire de compromis et modifier la définition d\'ogooglebar de la façon que souhaite le groupe. Cela irait à l\'encontre de nos principes\", a expliqué la présidente du Conseil, Ann Cederberg.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :