Bancassurance, le temps du divorce

Dire que c'est la fin d'un modèle serait exagéré. Mais le concept de « bancassurance », qui lie étroitement l'avenir des métiers de la banque et de l'assurance, a connu hier deux nouvelles déconvenues. Sur le mode mineur, avec le rachat de l'activité bancaire de Standard Life par Barclays. Et, sur le mode majeur, avec l'annonce par le néerlandais ING de l'éclatement de ses activités bancaires et d'assurances en deux entités indépendantes, d'ici à 2013. Outre-Atlantique, la remise sur le marché de l'assureur Travelers par Citigroup avait déjà montré les limites d'une stratégie présentée en 1998, lors du rapprochement des deux entreprises, comme devant donner naissance à un véritable « supermarché de la finance ». En Europe, beaucoup d'exemples vont dans le même sens. Que ce soit la cession par Credit Suisse de l'assureur Winterthur à Axa, la revente de Dresdner Bank par Allianz ou, encore, l'éclatement de Fortis en Belgique (l'assurance restant indépendante, son pendant bancaire tombant dans le giron de BNP Paribas). La bancassurance n'a plus rien d'une nouvelle frontière. Cela ne l'empêche pas de prospérer à la marge : de façon convaincante dans les banques, françaises notamment, lorsqu'il s'agit de vendre des produits d'assurance classiques aux guichets des agences ; et avec plus de difficulté lorsque les assureurs cherchent à se diversifier dans des métiers qui n'étaient pas les leurs. Mais la crise a remis les pendules à l'heure. En soumettant à rude épreuve les bilans et fonds propres des établissements financiers, elle a apporté la preuve que, à la première difficulté, banquiers et assureurs oublient leur diversification et se recentrent sur leur « core business ». Ce constat rend incompréhensible le choix de Bercy de fusionner les autorités de tutelle de la banque et de l'assurance. Non seulement il ignore la différence entre une banque, qui transforme une épargne courte en investissement long, et un assureur, qui mutualise des risques, mais il vient à contretemps. [email protected] gay

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.