La nouvelle loi ne règlera pas tout

Probablement votée mercredi, vraisemblablement promulguée à la mi-novembre, la réforme des retraites version 2010 ne règle pas tout. Pour preuve : en préambule à ses discussions, la commission mixte paritaire (composée de députés et sénateurs) qui s'est réunie lundi sur le texte a entendu deux interventions, des sénateurs UMP Alain Vasselle et Isabelle Debré qui, selon des parlementaires présents, ont évoqué la nécessité pour le gouvernement de « lancer une réforme pérenne dès 2013 ». Un constat qui a fait bondir l'opposition. Par la voix de François Hollande, celle-ci considère que « de toute manière, nous n'en avons pas terminé avec la question des retraites au lendemain du vote » du texte. Le député PS de la Corrèze relève aussi que « le gouvernement a fait voter un amendement ramenant à 2013 un rendez-vous pour une grande réforme systémique ». I. M.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.