La France compterait 200.000 centenaires en 2060

Alors que les opposants à la réforme des retraites croient encore à un retour en arrière de la part du gouvernement, l'Insee met les pieds dans le plat, à sa façon, discrètement. « Dès 2014, la proportion de personnes de moins de 20 ans serait inférieure à celle des 60 ans ou plus », explique Olivier Chardon, démographe à l'Institut. Ce vieillissement de la population sera encore plus marqué au cours des décennies suivantes. Toujours selon l'Insee, la France compterait 10,4 millions de personnes âgées de 60 ans et plus d'ici 2060, ce qui représente une augmentation de 80 %. Issue des générations nées pendant le baby boom (1946-1975), une personne sur trois aurait au moins 60 ans en 2060. L'âge moyen de la population passerait de 39 ans en 2007 à 43 ans en 2035 puis 45 ans en 2060. De fait, pour 100 personnes d'âges « actif » (20-59 ans), il y en aurait 118 d'âge « inactif » (moins de 20 ans et plus de 60 ans). « Le ratio de dépendance économique serait donc déséquilibré », note le démographe.taux de fécondité stableConcrètement, ce vieillissement de la population se traduirait par une explosion du nombre de centenaires. Selon le scénario central de l'Insee, on en recenserait 200.000 en 2060, contre 15.000 actuellement. « Si les conditions d'espérance de vie sont meilleures que prévu, ils pourraient être 380.000. Ils seraient 120.000 dans le cas contraire », détaille Pascal Breuil (Insee). D'ici là, l'espérance de vie continuera à progresser. De 77,8 ans pour les hommes et 84,5 ans pour les femmes en 2008, celle-ci s'établirait respectivement à 86 et 91,1 ans en 2060. Quant au taux de fécondité, il serait quasiment stable sur la période, légèrement en dessous de deux enfants par femme. En 2060, la population française s'élèverait à 73,6 millions d'habitants en métropole. Fait notable, la France resterait une terre d'accueil privilégiée pour les étrangers. Selon les estimations de l'Insee, le solde migratoire qui est la différence entre le nombre d'individus qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours de l'année s'élèverait à 100.000 personnes chaque année entre 2007 et 2060. Il s'établissait à 115.000 selon le dernier recensement effectué en 2007 par l'Insee. En attendant les résultats de l'enquête menée en outre-mer qui sera dévoilée le 7 décembre, l'Insee a déjà deux certitudes : d'une part la mortalité infantiles est deux fois plus élevée qu'en métropole où elle atteint 3,7 enfants pour 1.000 naissances vivantes et l'espérance de vie y est de deux années plus courtes pour les femmes et d'une année pour les hommes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.