STMicroelectronics, de l'ombre vers la lumière

Pour la présentation de ses résultats 2009, STMicroelectronics a affirmé être en ordre de marche pour aborder les années 2010 et 2011. L'exercice s'est soldé par un chiffre d'affaires de 8,51 milliards de dollars, en recul de 14 % et une perte nette de 1,131 milliard, due aux différentes mesures de restructuration entreprises par le groupe. Toutefois, le quatrième trimestre s'est terminé sur une note positive avec une progression de 13,5 % du chiffre d'affaires (2,58 milliards de dollars) et un bénéfice opérationnel de 90 millions de dollars (hors charges).Le groupe STMicroelectronics d'aujourd'hui est bien différent de celui qui existait il y a deux ans. Les mémoires flash ont été sorties du périmètre de consolidation et placées dans la société Numonyx, un joint-venture avec Intel et Francesco Partners. De même, la branche téléphonie a été regroupée dans ST Ericsson. Par ailleurs, le groupe a poursuivi sa politique de fermeture d'usines de production pour prendre les atours d'une « fabless company » (une entreprise sans usine). Seul le test et l'assemblage sont conservés en Asie, tandis que le site de Crolles est utilisé pour maîtriser les techniques de production les plus modernes sur des tranches de silicium de 300 millimètres avec une gravure des circuits inférieure à 40 nanomètres. Selon Alain Dutheil, directeur opérationnel de STMicroelectronics, le but de cette stratégie est de limiter les dépenses d'investissement dans une fourchette comprise entre 5 % et 7 % du chiffre d'affaires. La bonne performance du quatrième trimestre 2009 est due à un accroissement de la demande. À l'exception des télécoms, tous les segments de marché de STMicroelectronics ont enregistré des croissances à deux chiffres. Cependant, comme c'est souvent le cas dans l'électronique, cette demande est peut-être irréelle, dopée par un phénomène de double commande de la part des clients (pour être sûr de recevoir les circuits commandés). Pascal Boulard

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.