La Grèce engrange les premiers résultats de ses efforts

 |   |  342  mots
Le verdict devrait tomber à la fin des 15 jours que doit durer leur mission, mais les experts du Fonds monétaire international (FMI) n'avaient pas encore posé le pied sur l'aéroport d'Athènes que le ministre de l'Économie et des Finances, Georges Papanconstantinou se déclarait « confiant » pour l'octroi de cette deuxième tranche de prêt prévue en septembre (9 milliards de dollars). Malgré la grogne sociale, nombre de mesures de rigueur promises par le gouvernement grec à l'Union européenne et au FMI sont engagées ou en voie de l'être. Sur les marchés, l'État grec a fait un retour plutôt encourageant avec 1,625 milliard d'euros de bons du Trésor à six mois placés il y a dix jours alors que la Grèce souhaitait obtenir 1,25 milliard d'euros. Enfin le déficit public a été réduit de 46 % au premier semestre 2010 contre les 40 % prévus par les experts. Cerise sur le gâteau, les banques grecques ont plutôt bien réussi les tests de résistance européens. Une seule doit être recapitalisée. TVA passée de 19 % À 23 %Reste que le pays n'est pas au bout de ses peines : économiser c'est bien, faire rentrer les impôts et la TVA c'est mieux. Et sur ce point, les comptes ne sont pas bons. À tel point que le ministère a limogé tous les directeurs des centres d'impôts qui n'avaient pas atteint les objectifs fixés. Austérité et bas salaires aidant, il semble que les Grecs préfèrent négocier entre eux pour ne pas payer la TVA (passée de 19 % à 23 % !) plutôt que de faire la chasse aux reçus qu'exige désormais l'administration. Ces contrôles font partie des réformes structurelles exigées par l'Europe et le FMI, et doivent permettre au pays de se reconstruire. Si, comme le pense le ministre de l'Économie, il n'y a pas de problème pour la prochaine tranche de l'aide financière, les experts restent très vigilants. Angélique Kourinis, à Athènes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :