Les emplois d'avenir donnent la priorité à l'économie sociale

 |   |  256  mots
Le secteur de l\'économie sociale et solidaire ouvre grand ses bras à la jeunesse. Quelque 114.000 jeunes peu ou non qualifiés devraient en effet être recrutés chaque année dans le cadre des emplois d\'avenir, selon une enquête du Credoc publiée mardi. Un potentiel qui est concentré sur un faible nombre de métiers tels que les aides à domicile, les aides ménagères et les aides soignants, notamment. Ce secteur réunit l\'activité des associations, des mutuelles et des coopératives. Et pèse environ 10% de l\'emploi salarié en France, répartis dans près de 160.000 diverses structures. \"Un véritable choc de demande\"\"C\'est un véritable choc de demande qui se prépare et qu\'il faut anticiper. D\'ici à 10 ans, les moins de 20 ans et les plus de 70 ans représenteront 26 millions de personnes susceptibles d\'avoir recours aux services à la personne\", a réagi le ministre en charge du dossier, Benoît Hamon, dans un communiqué. D\'ici 2020, 600.000 départ à la retraites doivent par ailleurs avoir lieu dans ce secteur.Pour rappel, près de 4.000 emplois d\'avenir ont été signés mi-janvier, alors que le coup d\'envoi a été donné le 1er novembre dernier. Avec pour objectif : 150.000 créations d\'ici 2014. Or selon le ministère, \"50% des emplois créés en emplois d\'avenir l\'ont été dans les structures et entreprises de l\'économie sociale et solidaire\". Un secteur dans lequel les jeunes ne manquent pas d\'avenir donc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :