UFG-LFP compte porter ses encours à 48 milliards d'euros d'ici à 2015

Pour y arriver, la société de gestion, qui vient de fêter ses deux ans, mise, entre autres, sur son développement au niveau européen.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Devenir un véritable acteur européen. Tel est l'objectif affiché par le groupe UFG-LFP qui, d'ailleurs, devrait bientôt changer de nom afin de fluidifier sa marque en Europe. Cette expansion européenne peut désormais s'organiser puisque, deux ans après leur rapprochement, les deux maisons ont mis à plat leur offre tant du côté des investisseurs institutionnels que des particuliers.

Ainsi, la société de gestion, qui gérait 35 milliards d'euros au 31 décembre 2010, a renforcé son offre auprès des deux segments de clientèle, notamment la banque privée grâce à sa prise de participation dans Cholet Dupont Partenaires, afin de distribuer aussi bien ses produits financiers qu'immobiliers. De même, du côté des institutionnels, le groupe a renforcé son offre de fonds ISR et continue de s'imposer en produits de taux et en gestion diversifiée.

De la Scandinavie à l'Italie

Mais aujourd'hui, c'est l'Europe qui intéresse le groupe. L'entrée en vigueur de la directive OPCVM IV le 1er juillet devrait en effet faciliter la distribution de ses produits dans différents pays, et lui permettre d'atteindre son objectif de 5 % de ses encours à l'étranger sur les 48 milliards visés d'ici à 2015.

C'est à travers des acquisitions et des partenariats qu'UFG-LFP s'est constitué un réseau au sein des pays du nord et du sud de l'Europe. Ainsi, au Luxembourg, le groupe a repris la gestion privée du Crédit Mutuel Nord Europe en 2009, ce qui lui a permis de proposer une gamme sur toutes les classes d'actifs en architecture ouverte et de disposer d'une plate-forme administrative de gestion des fonds. Avec ce navire amiral, il peut atteindre les pays scandinaves, le Benelux, la Suisse et l'Allemagne, pays dans lequel, UFG-LFP a signé un accord de distribution et une prise de participation dans Klimek Advisor. Parallèlement, des filiales de la branche luxembourgeoise ont ouvert en Espagne, via une co-entreprise avec A&G, dont UFG-LFP détient 66 %. Et en Italie, un bureau de représentation ouvrira en juin prochain.

Participation dans Nexity

Cette stratégie n'empêche pas le groupe de continuer à se développer en France. Ainsi, une prise de participation minoritaire dans Nexity devrait être signée prochainement dans le métier des services immobiliers, l'une des expertises du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.