Dexia a besoin de 4,1 milliards d'euros pour se recapitaliser

 |   |  260  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les transactions sur Dexia ont été suspendues avant l'ouverture de la Bourse jeudi, dans l'attente d'un communiqué de Dexia, ont annoncé les autorités boursières belges. L'autorité bancaire européenne (ABE) fixe les besoins en recapitalisation de Dexia à 4,14 milliards d'euros.

Les transactions sur Dexia ont été suspendues avant l'ouverture de la Bourse jeudi, dans l'attente d'un communiqué de Dexia, ont annoncé les autorités boursières belges.
La banque franco-belge a indiqué qu'elle allait revenir sur le communiqué de l'autorité bancaire européenne (ABE) qui fixe les besoins en recapitalisation des deux banques belges Dexia et KBC Bank à 4,14 milliards d'euros. Selon l'ABE, ce montant est « attribuable au groupe Dexia », mais n'est pas significatif.

En effet, « après la date butoir du 30 septembre, Dexia a été profondément restructurée grâce à la vente de Dexia Banque Belgique à l'Etat belge pour 4 milliards d'euros alors qu'une garantie des Etats est fourni sur les financements de Dexia SA et de sa filiale Dexia crédit Local. Par ailleurs, la cession d'autres importantes entités opérationnelles de Dexia aura lieu dans les prochains mois », indique l'ABE.


Dans l'attente le titre a donc été suspendu par les autorités boursières belges en concertation avec Dexia. Il a repris à 12h30 ce jeudi. Il faut dire que les volumes importants de titres échangés depuis le début de la journée couplé à la faible part de capital flottant de la banque Dexia (30%) qui la rend très volatile en bourse, aurait pu faire tanguer le titre Dexia dans des proportions très importantes.


La Belgique, la France et le Luxembourg ont donné ce mois-ci le coup d'envoi du démantèlement de la banque franco-belge Dexia, premier groupe bancaire européen de grande taille à succomber à la crise de la dette souveraine en zone euro.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :